04 mai 2007

Prix Lizette-Gervais 2007

A sa plus grande surprise, c'est Martin qui a gagné cette année le prix Lizette-Gervais, catégorie télé, pour son reportage La main-d'oeuvre oubliée, au sujet de l'intégration au travail des déficients intellectuels légers. Ce prix est remis chaque année à un finissant en journalisme ou en communication dans deux catégories, radio et télé, pour un reportage portant sur un sujet à caractère social ou humaniste et semble avoir tendance à ouvrir quelques portes... par exemple, celles de TVA, où Martin effectuera un stage rémunéré de 4 semaines, et celles du Centre Bell, puisque le prix est accompagné d'une bourse de 1500$ qui assurera nos places pour la prochaine saison du Canadien.
Le prix Lizette-Gervais célèbre la mémoire de cette grande journaliste et animatrice qui tout au long de sa carrière, s'est montrée socialement, préoccupée par des valeurs d’entraide et de solidarité. Elle a commencé sa carrière au début des années soixante à la station radiophonique CKCH de Hull, puis a travaillé à la radio et à la télévision de Radio-Canada, où elle est devenue la première femme lectrice de nouvelles. Elle a également animé des émissions à Télé-Métropole et à Radio-Québec. Elle est décédée le 8 juin 1986.

Le prix a été remis par Paule Genest, directrice générale information à TVA, qui a bien prévenu Martin qu'on travaille fort à TVA. On voit aussi Anne Panasuk (journaliste à Radio-Canada) et Réjean Turgeon (journaliste à TQS), membres du jury. Jean-François Guérin, aussi membre du jury, était absent de la soirée.

Martin a réussi à résister à la tentation de faire trop de blagues pendant son discours! Ça aussi, ça aurait mérité un prix!

Troublante photo de Martin et Jean-François Bouthillette, récipiendaire 2006 du Prix dans la catégorie radio. On commence à penser qu'il y a un critère "Esthétique du cheveu frisé" pour l'attribution du prix...

2 commentaires:

MartinV a dit...

Jean-François Bouthillette c't'un pouilleux: tchèquez-y les "sides"!!

"Get rid of those sideburns!!!"
(dixit Monty Burns à Don Mattingly dans l'épisode du softball)

Val a dit...

My my my! Bravo Martin, c'est super chouette! Vas-tu nous passer juste un petit perronisme dans un reportage? Come one, juste un. Penses-y, un mois de boulot sans jokes, ouf!

(en passant est-ce qu'on peut le trouver sur Internet le reportage qui t'a fait gagner?)